Un spectacle inédit et en espagnol à l’affiche de l’Opéra de Dijon

Photo@Opéra de Dijon
13 juin 2018
Par Fabrice Aubry
L’Opéra de Dijon propose ce jeudi et ce vendredi une œuvre d’Opéra jouée en espagnol et qui n’avait pas été représentée depuis près de 350 ans.

« El Prometeo » du compositeur italien Antonio Draghi n’a jamais été représenté depuis le 22 décembre 1669 ! Écrit sur un livret en espagnol d’après une pièce de Calderón, il ne fut représenté que deux fois cette même année, à la Cour impériale de Vienne, pour les fêtes d’anniversaire de Marie-Anne d’Autriche, reine d’Espagne.

C’est dans cette ville que subsiste aujourd’hui le seul exemplaire manuscrit de la partition. Et c’est ce manuscrit que Leonardo García Alarcón, qui s’est fait une spécialité et un devoir de rendre à la lumière les chefs-d’œuvre oubliés, est allé chercher pour le faire revivre, mettant ainsi à jour une sorte de chaînon manquant de l’Histoire de l’opéra entre la tradition lyrique vénitienne et celle qui régnera sur Vienne dans les siècles suivants.

Leonardo Garciá Alarcón, qui dirige la Cappella Mediterranea, est le nouvel artiste en résidence de l’Opéra de Dijon : un rendez-vous découverte à ne pas manquer.

Plus d’infos ici, sur le site de l’Opéra de Dijon

Vous aurez aussi un petit aperçu du spectacle via cette vidéo

Communiqué de l’Opéra de Dijon