Un quart des jeunes en Bourgogne vivent dans des territoires distants des services favorisant leur insertion sociale et professionnelle

21 février 2018
Par Fabrice Aubry
Nous avons reçu ce mardi soir un communiqué de presse de l’INSEE Bourgogne Franche Comté qui nous précise qu’un quart des jeunes bourguignons vivent loin de leur travail, leur école ou de leur médecin.

En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 120 000 jeunes âgés de 15 à 29 ans vivent dans des territoires où ils ont globalement des difficultés d’accès aux services contribuant à leurs besoins en santé, formation, emploi-insertion, sport, culture ou information.

Près de 40 000 jeunes ont des difficultés d’accès prononcées aux services, avec des trajets en voiture qui dépassent la demi-heure en moyenne. C’est trois fois plus que dans les grands pôles urbains. Une partie de ces jeunes habite des zones peu denses ou enclavées (Châtillonnais, Morvan, nord-ouest de la Haute-Saône, Haut-Jura, Les Rousses, plateau de Maîche), les autres dans de petits pôles d’activité (Clamecy, Gueugnon, Selongey, Champagnole, Saint-Claude, etc.).

Le nombre limité de services dans des petits pôles d’activités, un réseau routier restreint et une couverture numérique très haut débit incomplète sont autant de facteurs qui renforcent les inégalités territoriales entre jeunes citoyens. 

Communiqué de presse de l’INSEE Bourgogne Franche Comté