Millésime 2017 : toute l’élégance de la Bourgogne

© BIVB / Hendrick Monnier
14 novembre 2017
Par Rédaction
En 2017, la Bourgogne tire son épingle du jeu, tant au niveau de la qualité que de la quantité. Le BIVB communique:

Après plusieurs années de récoltes impactées par les aléas climatiques, la Bourgogne retrouve, avec 2017, une récolte dont les volumes permettront de satisfaire ses marchés. Mais pas seulement ! Les vins donnent d’ores et déjà envie de découvrir ce millésime élégant.

La vigne ayant reconstitué ses réserves pendant l’hiver, elle profite pleinement du printemps très estival, prenant dès le débourrement (début avril) une avance qu’elle conservera jusqu’aux vendanges. Tout s’enchaîne sans temps mort. Dès la mi-juin, les parcelles sont en fleurs, puis très rapidement en fruits. La précocité du millésime se confirme.

L’été connaît quelques épisodes caniculaires, qui alternent avec une météo plus mitigée. Toutefois, la maturation se poursuit sur un bon rythme. Fin août, les premiers raisins sont récoltés, avec 2 semaines d’avance par rapport à la moyenne. Les vendanges se poursuivent jusqu’à la mi-septembre, au fil de la maturation de chaque parcelle. La qualité sanitaire des raisins est exceptionnelle, rendant l’utilisation des tables de tri anecdotique. L’enthousiasme est général au regard de cette belle matière première, à la maturité parfaitement aboutie, et aux volumes récoltés. Seul bémol, certains secteurs touchés par le gel de printemps n’atteignent pas les rendements espérés.

Les vinifications se déroulent sans encombre. La sérénité prédomine, avec ce millésime pour lequel la Bourgogne renoue avec ses grands classiques qualitatifs et quantitatifs.

 

Les vins blancs

Du nord au sud de la Bourgogne, l’avis est unanime : 2017 révèle l’une des plus élégantes expressions du Chardonnay, avec des vins parfaitement équilibrés, très aromatiques au nez. La fraîcheur se ressent par des notes d’agrumes et de fruits blancs. A l’aération, des notes de pêches ou d’abricot se dévoilent. En bouche, la minéralité et la tension viennent équilibrer cette riche palette fruitée. Un très bon millésime !

 

Les vins rouges

Des couleurs intenses et éclatantes, rouge rubis ou grenat. Dès le premier regard, ces vins donnent envie de les goûter ! Les notes de petits fruits frais rouges ou noirs de ces vins, très expressifs, invitent également à la gourmandise. La justesse des équilibres en bouche, associée à des tanins soyeux, crée un ensemble très harmonieux, subtil et sans opulence.

 

Les Crémant de Bourgogne

Le Chardonnay offre un bel équilibre, alliant fraîcheur et richesse aromatique sur des senteurs de pêches, de coing et de fruit exotique. L’acidité est présente, mais sans excès, donnant de la légèreté en finale. Les vins de Pinot Noir sont fruités, sur des notes de cerise et de framboise avec, en bouche, de la structure et une belle longueur. Les Aligotés se révéleront parfaits dans les assemblages, permettant de favoriser le potentiel de vieillissement. Enfin, les Gamays sont friands, fruités et expressifs et seront des alliés indispensables, notamment dans l’élaboration des Crémant de Bourgogne rosés.