Actualités régionales

Les bons chiffres de la fréquentation hôtelière en Bourgogne

25 mai 2018 à 08h20 Par Fabrice Aubry
Crédit photo : Photo@K6FM

Selon les derniers chiffres de l’INSEE, au cours du premier trimestre 2018, la fréquentation hôtelière en Bourgogne-Franche-Comté a progressé de 2,9 % par rapport à la même période de 2017. Si le nombre de nuitées françaises est quasi stable, le dynamisme de la fréquentation des principales clientèles étrangères porte la croissance des nuitées étrangères à 13 %.

Pour la première fois en début d’année, les hôtels de Bourgogne-Franche-Comté ont accueilli ce trimestre plus d'un million de touristes dont un quart d’étrangers. Ces arrivées ont généré 1,4 million de nuitées, soit une hausse de 2,9 % (en glissement annuel). La fréquentation augmente dans toutes les régions métropolitaines à l’exception de la Corse. La région se situe au 7e rang pour l’évolution de ses nuitées. La hausse au niveau national atteint 5 %.

La fréquentation étrangère croît fortement chaque mois du trimestre, jusqu’à 17,5 % en mars. Ainsi, si au cours du mois de janvier, elle efface la légère baisse de la clientèle française, en février, elle ne permet pas de compenser sa chute de 5,9 %. En mars, la fréquentation augmente avec la forte croissance des deux clientèles. Les nuitées des mois de janvier et mars sont à leur plus haut niveau des cinq dernières années.

La fréquentation française reste quasi stable lors du trimestre et celle des touristes étrangers progresse de 13 %. La fréquentation des clients chinois fléchit légèrement. En revanche, le nombre de nuitées des autres principales clientèles étrangères est en hausse. Après huit trimestres consécutifs de baisse (en glissement annuel), le nombre de nuitées britanniques bondit de 24,4 %. Parmi les touristes étrangers, les Chinois ont le plus séjourné dans les hôtels de la région, suivis des Belges et des Britanniques. Les fréquentations des Allemands, Américains, Belges, Britanniques et Hollandais atteignent leur plus haut niveau des cinq dernières années lors d’un premier trimestre.

Le taux d'occupation toutes catégories confondues s'élève à 46,9 %, en hausse de 1,1 point par rapport au premier trimestre 2017. Il croît dans l'hôtellerie non classée et classée. L’évolution est cependant plus faible quand on monte dans le classement.

Le nombre de nuitées augmente dans tous les départements de la région excepté le Territoire de Belfort. En Côte-d'Or et en Saône-et-Loire, dans le Doubs et la Haute-Saône, le nombre de nuitées croît grâce aux clientèles françaises et étrangères. Dans la Nièvre et l'Yonne, la progression de la clientèle étrangère compense le recul de la clientèle française. Pour le Jura, l’amélioration, soutenue par la clientèle française, fait suite à quatre trimestres de baisse. Dans le Territoire de Belfort, le nombre de nuitées diminue pour le second trimestre consécutif, avec la forte baisse de la clientèle française. Toutefois, la fréquentation reste à un niveau élevé, compte tenu des augmentations continues depuis le troisième trimestre 2014.

Communiqué de l’INSEE de Bourgogne-Franche-Comté