L’opération #Sportféminintoujours donne des « elles » ce week-end

10 février 2018
Par Marylou Fossot
Un week-end entier destiné à la place des femmes sur l’exoplanète du sport. Avec au programme: développement de la pratique féminine du sport, accès aux responsabilités, aspect économique et médiatisation. Le projet est ambitieux, mais surtout salutaire.

Le 5 février dernier, nombreux étaient présents pour assister au démarrage de l’opération "Sport Féminin Toujours" à Paris. Un coup d’envoi lancé par Laura Flessel la ministre des Sports, Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les hommes et les femmes, ainsi que Olivier Schrameck, président du CSA. De plus cette année, la marraine de l’évènement n’est autre que la championne du monde de handball Allison Pineau. Une figure qui a attiré en décembre dernier près de 7 millions de téléspectateurs pour le sacre des bleues aux championnats du monde de handball. Comme quoi rien n’est perdu !

« Depuis de nombreuses années, la question de la représentation du sport féminin dans les médias est un sujet de réflexion des pouvoirs publics au même titre que la place des femmes dans les instances sportives et dans l’économie du sport et, plus largement, les conditions de la pratique du sport par les femmes », explique le rapport du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel sur la diffusion de la pratique sportive à la télévision.

En 2012, la CSA avait mesuré la part consacrée au sport féminin à la télévision. 7% : soit un bien maigre résultat. En 2014, une légère augmentation avait été remarquée. Mais à hauteur de 14%, la médiatisation restait encore très faible. Chaque année, le combat du CSA pour cette noble cause semble donner l’impulsion pour tenter de faire parler du sport au féminin. Avec une part de 20% en 2016, la situation tend à s’améliorer. Rappelons d’ailleurs que de plus en plus de compétitions sportives féminines sont mises sur le devant de la scène médiatique. Par exemple, la demi-finale de la Coupe du monde féminine de rugby, Angleterre-France, avait été suivie par près de 3 millions de téléspectateurs. Une présence donc réelle des téléspectateurs lors de ces évènements, qui confirme l’intérêt des médias à communiquer.

Pour écouter le podcast intégral de l'arrière gauche du CDB, Déborah Kpodar, qui nous parle de cette opération, c'est ici !