Fréquentation hôtelière étrangère en forte hausse en Bourgogne fin 2017

15 février 2018
Par Fabrice Aubry
Au cours du 4eme trimestre 2017, la fréquentation hôtelière de Bourgogne-Franche-Comté a progressé de 1,9 %. Si le nombre de nuitées françaises diminue légèrement, la fréquentation étrangère augmente de 10,1 %. Le nombre de nuitées des clients chinois bondit de 47,8 %.

Au cours du dernier trimestre 2017, la fréquentation hôtelière en Bourgogne-Franche-Comté progresse de 1,9 % en glissement annuel, conséquence d’un bond de la fréquentation étrangère. Excepté en Nouvelle-Aquitaine, la fréquentation s'améliore dans toutes les régions de France métropolitaine. La Bourgogne-Franche-Comté se situe au 11e rang pour l’évolution de ses nuitées. Sur l'année, les hôtels de la région ont totalisé 7,26 millions de nuitées, soit une augmentation de 2,2 %. La fréquentation annuelle est à son plus haut niveau des cinq dernières années. Le nombre de nuitées croît chaque mois du trimestre. En octobre, le nombre de nuitées françaises est quasi stable et le nombre de nuitées étrangères est en forte hausse. En novembre, le bond de la fréquentation étrangère fait plus que compenser la baisse de la clientèle française. En décembre, le nombre de nuitées augmente, conséquence d'une double hausse des clientèles françaises et étrangères. Au cours du dernier trimestre, le nombre de nuitées françaises diminue légèrement. En revanche, avec une hausse de 10,1 %, le nombre de nuitées étrangères progresse pour le 3e trimestre consécutif. Parmi les touristes étrangers, les clients chinois ont le plus séjourné dans les hôtels de la région, comme chaque 4e trimestre depuis 2014. Cependant, malgré une hausse chaque trimestre en glissement annuel et la fréquentation record de ce 4e trimestre, leur fréquentation annuelle 2017 reste en dessous de celle, exceptionnelle, de 2015. Avec une augmentation de 2 %, le nombre de nuitées des Allemands est à son plus haut niveau des cinq dernières années. Les Belges complètent le podium, malgré une diminution de fréquentation de 4,9 %. La baisse des nuitées britanniques est moins prononcée que lors des précédents trimestres.

Le taux d'occupation, toutes catégories confondues, s'élève à 50,1 %, en hausse de 1,7 point. Il décroît de 0,9 point dans l'hôtellerie non-classée mais croît de 2,1 points dans l'hôtellerie classée. L’hôtellerie économique (1 et 2 étoiles) affiche la hausse la plus élevée. La fréquentation hôtelière progresse dans cinq départements sur huit. En Côte-d'Or, en Saône-et-Loire, dans l'Yonne et en Haute-Saône, l’augmentation de la clientèle étrangère fait plus que compenser le recul de la clientèle française. Dans le Doubs, la fréquentation progresse avec les clientèles françaises et étrangères. Dans la Nièvre et le Jura, la hausse de la clientèle étrangère n'efface pas le repli de la clientèle française. Pour la première fois depuis le 3e trimestre 2014, la fréquentation baisse légèrement dans le Territoire de Belfort, conséquence d'un double recul des clientèles françaises et étrangères.

Communiqué de la direction régionale de l’INSEE Bourgogne Franche-Comté