Cliquer ici pour lancer la webradio

K6 FM - La radio 100% Dijonnaise

A l'antenne

Jusqu'à 12H
10H - 12H
10H - 12H - Léa Cliquer ici pour lancer la webradio Ecouter K6 FM en direct
En ce moment :
AMIR
AU COEUR DE MOI

Casque obligatoire pour les enfants à vélo : « On pénalise la pratique en général avec cette loi » selon EVAD

mercredi 22 mars 2017
Casque obligatoire pour les enfants à vélo : « On pénalise l...

L'association de cyclistes de l'agglomération dijonnaise (EVAD) a réagi à l'obligation à partir de ce mercredi 22 mars de faire porter un casque aux enfants de -12 ans à vélo. Elle reconnait une loi pertinente mais dénonce un mauvais message pour la pratique du vélo.

À partir de ce mercredi 22 mars, les jeunes cyclistes doivent rouler casquer. C'est désormais une obligation légale pour les parents d'équiper leur enfant de -12 ans d'un casque pour sa pratique du vélo. En cas de manquement, une amende de 90 € pourra être dressée.

À DIjon, l'association de cyclistes EVAD ne s'est pas montré fan de la mesure : « Le choix de porter ou non un casque, surtout en ville, doit rester libre.» 

S'associant aux réflexions de la fédération nationale (FUB), elle explique : « Il y a des domaines de pertinence du casque, mais en fonction de l'usage et du contexte et non d'une limite arbitraire d'âge. En effet, l'usage d'un casque est indispensable quel que soit l'âge dans trois situations : au stade de l'apprentissage, en compétition ou encore en pratique sportive à risque. Son obligation, outre le fait qu'elle ne s'attaque nullement aux causes des accidents (vitesse des voitures, défaut de maîtrise du cycliste), peut induire des comportements à risque chez des jeunes qui se croient ainsi à l'abri de tout choc. A l'inverse, cette obligation transmet aussi aux parents un message qui est faux : le vélo serait dangereux.»

Soucieuse du message que cela pourrait véhiculer, elle craint pour la pratique du cyclisme en ville : 
« le message que sous-entends cette obligation aura inévitablement un effet dissuasif sur l'utilisation du vélo en ville, alors que sa pratique quotidienne donne une solution concrète pour remplir les recommandations de l'Organisation mondiale de la santé d'une activité physique quotidienne pour prévenir les problèmes de santé liés aux modes de vie actuels et notamment à la pandémie de sédentarité.»
Pour permettre l'essor de cette pratique salvatrice pour la santé, la FUB  et EVAD appellent fortement la Sécurité routière et la collectivité nationale à s'attaquer aux causes des accidents à vélo en ville, sans «pénaliser sa pratique».

Yoann Olid


Réduire Augmenter Taille de la police

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire

Articles en relation


Brunch des Halles : 500 premiers couverts conquis à Dijon
14 mai 2017
Le Brunch des Halles de Dijon a servi ses premiers couverts ce dimanche matin pour lancer sa deuxième saison. Autour des plats des chefs David Zuddas...

 


Journée de l'autisme : Respir Bourgogne veut "casser les préjugés"
1 avril 2017
En ce dimanche 2 avril, journée mondiale de l'Autisme, l'association Respir Bourgogne se mobilisera pour une manifestation solidaire et un appel aux ...

 


Bar à chat fermé à Dijon : les chats confiés à la SPA
31 mars 2017
Depuis le début du mois de mars, le bar à chat installé place de la République à Dijon a fermé ses portes. Alors que plusieurs associations s'inquiét...

 


Vente des vins des hospices de Nuits-Saint-Georges : la pièce de charité près du record
27 mars 2017
Ce dimanche avait lieu la traditionnelle vente aux enchères des vins des hospices de Nuits-Saint-Georges. Si le million d'euro a été dépassé pour l'e...

 

C'était quoi ce titre ?

A H

S'inscrire à K6 News

Recevez toutes nos informations par mail chaque matin.