Cliquer ici pour lancer la webradio

K6 FM - La radio 100% Dijonnaise

A l'antenne

Jusqu'à 12H
10H - 12H
10H - 12H - Léa Cliquer ici pour lancer la webradio Ecouter K6 FM en direct
En ce moment :
ADAM LAMBERT
WHATAYA WANT FROM ME 2009

Sylvie Massu : « Si ça continue, je devrai fermer le cinéma Darcy...»

mardi 21 mars 2017
Sylvie Massu : « Si ça continue, je devrai fermer le cinéma ...

Suite à la décision de la CNAC d'autoriser l'installation de deux complexes cinéma sur la future Cité de la Gastronomie, Sylvie Massu, gérante des cinémas Darcy et Olympia au centre-ville de Dijon, s'inquiète des répercussions pour sa clientèle. La gérante envisage de réunir ses activités sur un seul établissement, l'Olympia, faute de viabilité.

Sylvia Massu est abasourdie. En deux jours, la gérante de deux cinémas grand public au centre-ville de Dijon a du faire face à deux événements : la décision de la CNAC d'autoriser deux nouveaux cinémas à voir le jour sur la Cité de la Gastronomie de Dijon (voir), puis une lettre de deux élus dijonnais lui demandant de ne plus prendre ce projet de cinéma comme excuse pour justifier ses propres difficultés (voir).

Aujourd'hui, la chef d'entreprise est dans l'expectative. « Je ne sais pas ce que je vais faire. J'attends le rapport de la CNAC pour comprendre pourquoi ils autorisent un nouveau complexe grand public à quelques centaines de mètres des cinémas du centre-ville. Concernant la missive des deux élus dijonnais, ils ne m'ont même pas inclus dans les destinataires. Je l'ai découvert sur votre site » s'insurge Sylvie Massu.

En réponse, la gérante rappelle : « L'ouverture des cinémas à la Cité de la Gastronomie me ferait perdre 25 à 30 % de ma clientèle à l'Olympia. J'aurais désormais deux établissements en péril. Économiquement, je n'aurais pas d'autre choix que de fermer le plus ancien, le Darcy, pour concentrer l'activité sur l'Olympia, où j'ai investi plus de 6 millions d'euros en 10 ans. Mais je ne le ferai pas de gaitée de coeur. J'ai fêté les 100 ans du Darcy il y a 3 ans. Ce serait un crève-coeur, mais je n'aurais pas d'autres solutions. »

Concernant le manque d'investissement et de mises aux normes du Darcy, elle explique : « J'ai fait une étude pour rendre le Darcy accessible aux PMR : 450 000 € pour un ascenseur, avec 4 mois de travaux. Je ne peux pas me le permettre. Nous sommes limités par l'ancien : le Darcy est petit, avec beaucoup d'escalier.»

Ce que Sylvie Massu regrette plus que tout, c'est le manque de communication dans ce dossier : « J'ai juste rencontré une fois Eiffage, le constructeur, qui ne me proposait aucun avenir pour mes cinémas du centre-ville en cas d'installation à la Cité de la Gastronomie. Ensuite, plus rien. Je n'ai jamais eu l'occasion d'en parler avec le maire François Rebsamen. J'en suis attristée. Il y aura des conséquences, des pertes d'emploi, etc.»

Propos recueillis par téléphone par Yoann Olid


Réduire Augmenter Taille de la police

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire

Articles en relation


"Ce qui nous lie" : C. Klapisch soulagé des avants-premières en Côte-d'Or
26 mars 2017
Le réalisateur Cédric Klapisch et l'équipe du film "Ce qui nous lie" sont venus ce week-end présenter leur film sur la vie d'une famille de vignerons...

 


Festival Kinoscope : L’Allemagne fait son cinéma à Dijon
24 mars 2017
Une nouvelle édition du festival du cinéma allemand à Dijon, Kinoscope, va être officiellement lancée ce vendredi soir au cinéma Devosge. Du 25 mars ...

 


Dijon : La Maison de la Cité de la Gastronomie ouvre ses portes
24 mars 2017
À partir de ce samedi 25 mars à 14h, la Maison du Projet de la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin ouvre ses portes au public, sur le sic...

 


La Cité de la Gastronomie de Dijon entre dans une phase "opérationnelle"
22 mars 2017
Ce mardi après-midi François Rebsamen, maire de Dijon et François Deseille, adjoint à la Cité de la Gastronomie, ont dévoilé plus en détail les grand...

 

C'était quoi ce titre ?

A H

S'inscrire à K6 News

Recevez toutes nos informations par mail chaque matin.