Cliquer ici pour lancer la webradio

K6 FM - La radio 100% Dijonnaise

A l'antenne

Jusqu'à 22H
100% Hits
100% Hits - Cliquer ici pour lancer la webradio Ecouter K6 FM en direct
En ce moment :
FLASH K6.MP3
FLASH K6.MP3

Fin de la gratuité des transports scolaires : plusieurs associations montent au créneau

samedi 11 mars 2017
Fin de la gratuité des transports scolaires : plusieurs asso...

Alors que la région Bourgogne-Franche-Comté récupérera la compétence des transports scolaires à la rentrée 2017 et que l'instauration de frais de dossiers  est possible, plusieurs associations côte-d'oriennes montent au créneau pour demander le maintien de la gratuité.

En septembre prochain, les transports scolaires et les bus Transco, qui transportent chaque jour gratuitement des milliers d'élèves dans leur établissement de secteur,  passeront  dans l'escarcelle du Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté. Une transition entre le Conseil Départemental et la Région qui devrait être accompagnée d'un changement non négligeable : la Région conserverait la gratuité des trajets, mais pourrait facturer des frais de dossiers, afin d'éviter les inscriptions inutiles.

Une fin de la gratuité des transports scolaires qui a poussé le président du Conseil Départemental François Sauvadet à lancer cette semaine une pétition sur internet pour demander à la Région de revenir sur cette organisation (voir).

En fin de cette semaine, deux associations se sont mêlées à la lutte : Au Fil Des Réseaux et la CLCV de Côte-d'Or. La première, celles des utilisateurs du réseau DIVIA, propose dans un communiqué une alternative pour lutter contre les inscriptions émanant de personne dont les enfants n'empruntent finalement que très peu les autocars scolaires : «pénaliser financièrement les utilisateurs s'inscrivant au service de transport scolaire et ne l'utilisant pas.»

L'association de consommateur CLCV de Côte d'Or pour sa part, se demande «comment peut-on parler de relance de pouvoir d'achat et mettre fin à la gratuité des transports scolaires ?

Certes, des moyens de contrôle doivent être mis en place pour les inscriptions fantômes comme le souligne le vice-président Monsieur Neugnot, mais n'oublions pas les engagements pris par la région de maintenir la gratuité des transports scolaires. Nous invitons la région Bourgogne Franche-Comté à revenir sur une décision qui pourrait être lourde de conséquences pour les ménages les plus modestes

Yoann Olid


Réduire Augmenter Taille de la police

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire

Articles en relation


École de gendarmerie : un ministre pour décorer la première promotion à Dijon
13 avril 2017
Le ministre de l'Intérieur Matthias Fekl s'est déplacé sur la commune de Longvic ce jeudi après-midi. Le ministre est venu y décorer les premiers élè...

 


École de gendarmerie : la 1ère promotion de Dijon/Longvic sort diplomée
13 avril 2017
Quelques jours après avoir prêté officiellement serment, les 114 élèves de la première promotion d'élèves gendarmes de l'école de Dijon vont être déc...

 


Journée de l'autisme : Respir Bourgogne veut "casser les préjugés"
1 avril 2017
En ce dimanche 2 avril, journée mondiale de l'Autisme, l'association Respir Bourgogne se mobilisera pour une manifestation solidaire et un appel aux ...

 


Bar à chat fermé à Dijon : les chats confiés à la SPA
31 mars 2017
Depuis le début du mois de mars, le bar à chat installé place de la République à Dijon a fermé ses portes. Alors que plusieurs associations s'inquiét...

 

C'était quoi ce titre ?

A H

S'inscrire à K6 News

Recevez toutes nos informations par mail chaque matin.