Cliquer ici pour lancer la webradio

K6 FM - La radio 100% Dijonnaise

A l'antenne

Jusqu'à 6H
K6 by night
K6 by night - Cliquer ici pour lancer la webradio Ecouter K6 FM en direct
En ce moment :
MEGHAN TRAINOR
ALL ABOUT THAT BASS 2014

Grand Froid : quel comportement adopter ?

mercredi 18 janvier 2017
Grand Froid : quel comportement adopter ?

En cette période de grand froid touchant toute la Côte-d'Or, la préfécture du département tient à rappeler les dispositifs mis en place sur le territoire et les bons comportements à adopter.

Tout au long de l'année, le dispositif AHI (accueil hébergement insertion) est organisé pour répondre aux besoins des personnes isolées et familles sans domicile fixe ou en rupture d'hébergement.

Aux côtés des places de logement adapté et d'hébergement d'insertion, ce sont 467 places pérennes d'hébergement d'urgence qui sont mobilisées sur l'ensemble du territoire de la Côte d'Or.

Le dispositif de prévention et de gestion des impacts sanitaires et sociaux des vagues de froid est activé du 1er novembre au 31 mars de l'année suivante, avec 83 places d'hébergement mobilisables, dont 11 en période de grand froid. Outre ces capacités d'hébergement, une halte de nuit permet la mise à l'abri de 15 personnes de 22 h à 7 h. En période de grand froid, la capacité de cette halte est portée à 18 places.

L'orientation vers les dispositifs d'hébergement et la halte de nuit se fait via le n° d'urgence 115, accessible 24h/24.

Ce dispositif est dimensionné selon les besoins et permet de répondre globalement à la demande d'hébergement en Côte-d'Or. En effet, nous n'observons aucun refus d'orientation vers une structure d'hébergement.

Particulièrement en cette période de grand froid, Christiane Barret, Préfète de la région Bourgogne-Franche-Comté, Préfète de la Côte-d'Or, souhaite que chaque personne qui en exprime la demande, dispose d'un hébergement la nuit.

< br/>

Quels réflexes adopter en cas de grand froid ?

Le grand froid diminue les capacités de résistance de l'organisme et peut tuer indirectement en aggravant des pathologies déjà  présentes. Les personnes en bonne santé peuvent aussi éprouver les conséquences du froid, notamment celles qui exercent un métier en extérieur.

Les personnes à risque

Les personnes âgées : la diminution de la perception du froid, de la performance de la réponse vasculaire, l'altération des vaisseaux, la diminution de la masse musculaire rendent les personnes âgées vulnérables au froid. Plus encore, les personnes âgées ayant des troubles cardiaques, une insuffisance respiratoire, une difficulté à faire face aux activités de la vie quotidienne ou souffrant de maladie d'Alzheimer ou apparentées sont à risque.Les nouveau-nés et les nourrissons : leur capacité d'adaptation aux changements de températures n'est pas encore aussi performante que celle d'un enfant ou d'un adulte pour lutter contre le froid. De plus, les petits n'ont pas une activité physique spontanée suffisante pour se réchauffer et ne peuvent pas signaler qu'ils ont froid.Les personnes à mobilité réduite, les personnes en situation de grande précarité, les personnes non conscientes du dangerLes personnes souffrant de certaines maladies chroniques telles que : insuffisance cardiaque, angine de poitrine, insuffisance respiratoire, asthme, diabète, troubles neurologiques...Les sportifs

Comment prévenir les risques ?

Préparez l'équipement nécessaire (médicaments, papiers d'identité, lampe de poche etc.), détaillé dans le Guide de préparation aux situations d'urgence.Afin de prévenir les intoxications au monoxyde de carbone, vérifiez le bon état de marche de votre installation de chauffage, ne bouchez pas les aérations et en cas d'utilisation de groupes électrogènes, veillez à respecter les consignes d'utilisation et à les placer à l'extérieur du bâtiment. Il est recommandé de ne pas utiliser de chauffage d'appoint en continu.Faites-vous connaître auprès des services municipaux qui ont des équipes d'aide et de secours prêtes à vous venir en aide.Prévoyez de l'eau et des produits alimentaires ne nécessitant pas de cuisson (risque de gel des canalisations ou de coupure d'électricité).

En période de froid extrême, restez chez vous autant que possible et redoublez de prudence si vous devez absolument sortir :

Evitez de vous déplacer, à pieds ou en voiture, particulièrement les enfants et les adultes de plus de 65 ans.Même en bonne santé, limitez les efforts physiques et les activités à l'extérieur. Le froid demande des efforts supplémentaires au corps, notamment au cœur.Nourrissez-vous convenablement ; ne consommez pas d'alcool : l'ébriété fait disparaitre les signaux d'alerte liés au froid.Maintenez la température ambiante de votre domicile à un niveau convenable d'environ 19 degrés.Pour éviter les intoxications au monoxyde de carbone, faites vérifier vos installations de chauffage et de production d'eau chaude, assurez-vous du bon fonctionnement des ventilations, ne faites jamais fonctionner les chauffages d'appoint en continu.

Adaptez votre habillement : couvrez les parties du corps les plus sensibles au froid : les pieds, les mains, le cou et la tête. De bonnes chaussures permettent d'éviter les chutes.Evitez de sortir le soir, il fait plus froid.Si vous devez utiliser votre voiture : prenez une couverture, un téléphone et des médicaments au cas où votre véhicule serait bloqué par la neige.Si vous remarquez une personne sans abris ou en difficulté dans la rue appelez le 15.

Si vous êtes obligés de sortir avec un nourrisson ou un enfant :

Habillez-le chaudement et couvrez-le le plus possible.Transportez de préférence votre enfant dans les bras, dans un landau ou une poussette afin qu'il puisse bouger régulièrement.

Il est important de reconnaître chez une personne exposée au grand froid les signes annonciateurs de l'hypothermie (température inférieure à 35°C, somnolence, fatigue, baisse de la force musculaire, frissons et grelottements, pertes d'équilibre, maladresse...) ou de gelures (décoloration de la peau, apparition de taches blanchâtres, sensation de douleur ou de brûlure puis d'engourdissement...). Il peut exister un risque important voire mortel pour sa santé, c'est pourquoi il faut prévenir rapidement un médecin ou appeler le centre 15 (SAMU).

Y.O.


Réduire Augmenter Taille de la police

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire

Articles en relation


Expulsion des lycéens étrangers : nouvelle manifestation à Dijon ce jeudi
17 mai 2017
Lors de son assemblée générale en début de semaine, le collectif du lycée dijonnais du Castel a décidé de poursuivre ses actions de soutien envers le...

 


Dijon : le lycée du Castel se mobilise contre l'expulsion des étudiants étrangers
9 mai 2017
Ce mardi, un collectif issu du lycée dijonnais du Castel s'est à nouveau mobilisé devant la Préfecture. Il s'agissait du troisième rassemblement de s...

 


Côte-d'Or : Arnaque autour de l'accessibilité des lieux publics
11 avril 2017
En ce milieu de semaine, la préfécture de Côte-d'Or s'inquiètent de l'augmentation des plaintes de la part de commerçants ou responsables de structur...

 


Dijon : les lycéens se rebiffent contre les expulsions
10 avril 2017
Une centaine d'élèves, parents d'élèves et de membres de collectifs et d'associations se sont retrouvés devant la préfecture de Dijon ce lundi après-...

 

C'était quoi ce titre ?

A H

S'inscrire à K6 News

Recevez toutes nos informations par mail chaque matin.