Cliquer ici pour lancer la webradio

K6 FM - La radio 100% Dijonnaise

A l'antenne

Jusqu'à 22H
100% Hits
100% Hits - Cliquer ici pour lancer la webradio Ecouter K6 FM en direct
En ce moment :
FLASH K6.MP3
FLASH K6.MP3

Gel et Grêles : la Préfecture présente de nouvelles mesures pour les vignes touchées

vendredi 14 octobre 2016
Gel et Grêles : la Préfecture présente de nouvelles mesures ...

La préfecture de Bourgogne-Franche-Comté a communiqué ce vendredi sur de nouvelles mesures à destinations des viticulteurs de la région touchés en avril ou cet été par les alés climatiques (gel, grêle). Elles devraient permettre un meilleur accompagnement après une période délicate.

Sur pluseiurs départements de Bourgogne, notamment en Côte-d'Or, le temps n'a pas été clément cette année avec les vigne. En avril, une vague de froid et de gel était venue fragiliser une grosse partie de la procuction. Au mois de juin, c'est la grêle qui avait fait exploser les quelques grappes survivantes. Toute les collectivités territoriales et l'État avaient alors annoncé des mesures de soutien d'urgence face à ce pan de l'économie locale en péril.

Après plusieurs réunions, notamment une à Beaune le 11 octobre dernier,  l'État par le biais de la Préfécture a donc annoncéde nouvelles aides, à commencer par la reconnaissance de ces problèmes en "calamité agricole" pour ceux victimes du gel. Des dégrèvements de la taxe sur le foncier ou encore l'ouverture d'une celulle d'urgence dans chaque département sont également prévues.

La préfecture rappelle cependant que les viticulteurs ne sont pas tous en danger financier puisque chacun peut compter sur ses assurances, et que « des mesures de soutien ont été mises en oeuvre pour amortir les difficultés des exploitations les plus fragiles »

Les nouvelles aides décidées par la celulle de crise, en bref : 

  • - Reconnaissance en calamité agricole pour perte de fonds dans le cas de gel de jeunes plants ou pour les conséquences de tailles sévères dans le cas des grêles
  • - dégrèvements de la taxe sur le foncier non bâti pour les parcelles de vigne dans les communes reconnues en sinistre climatique par les DDT
  • - demande d'activation du dispositif d'activité partielle :
  • À ce jour, 71 établissements ont déposé des demandes pour 330 ETP et 10 339 heures, qui pourront être mobilisées par les établissements dans les mois à venir, le cas échéant.
  • - ouverture des cellules d'urgence, initialement mises en place dans chaque département pour les éleveurs et les céréaliers, aux exploitations les plus fragilisées du secteur viticole.

Yoann Olid


Réduire Augmenter Taille de la police

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire

Articles en relation


Côte-d'Or : Arnaque autour de l'accessibilité des lieux publics
11 avril 2017
En ce milieu de semaine, la préfécture de Côte-d'Or s'inquiètent de l'augmentation des plaintes de la part de commerçants ou responsables de structur...

 


Dijon : les lycéens se rebiffent contre les expulsions
10 avril 2017
Une centaine d'élèves, parents d'élèves et de membres de collectifs et d'associations se sont retrouvés devant la préfecture de Dijon ce lundi après-...

 


Initiative France : Plus de 7 M € de soutien aux entreprises de la région
5 avril 2017
Le réseau de soutien aux entrepreneurs Initiative France a publié cette semaine les résultats de son activité pour l'année 2016. Il assure qu'en Bour...

 


Journée de l'autisme : Respir Bourgogne veut "casser les préjugés"
1 avril 2017
En ce dimanche 2 avril, journée mondiale de l'Autisme, l'association Respir Bourgogne se mobilisera pour une manifestation solidaire et un appel aux ...

 

C'était quoi ce titre ?

A H

S'inscrire à K6 News

Recevez toutes nos informations par mail chaque matin.