Cliquer ici pour lancer la webradio

K6 FM - La radio 100% Dijonnaise

A l'antenne

Jusqu'à 19H
Sur la Route de K6
Sur la Route de K6 - Cliquer ici pour lancer la webradio Ecouter K6 FM en direct
En ce moment :
M
BAL DE BAMAKO

Législatives en Côte-d'Or : « de lourdes sanctions» pour les dissidents de la droite et du centre

mercredi 15 mars 2017
Législatives en Côte-d'Or : « de lourdes sanctions» pour les...

Les candidats officiellement investis par la droite (Républicains) et le centre (UDI) pour les éléctions législatives en Côte-d'Or se sont retrouvés autour des élus locaux des partis ce mercredi. Ils souhaitaient afficher l'unité et rappeler aux candidats dissidents les sanctions encourues.

Qu'ils soient de droite ou du centre, tous, ou presque étaient présents ce mercredi matin à Dijon autour d'un seul mot : l'union pour battre la gauche cet été. L'UDI et les Républicains ont re-présenté officiellement les candidats investis pour la course à un poste de député sur les diffèrentes circonscription de Côte-d'Or : les Républicains Anne Erschens (1ère circonscription), Rémi Delatte (2e circonscription), Pascale Caravel (3e circonscription) et Alain Suguenot (absent ce mercredi, et candidat sur la 5e circonscription), ainsi que Charles Barrière, le candidat UDI pour la 4e circonscription du département.

Alors qu'à l'échelle nationale l'entente entre les deux partis est enterriné, les élus locaux Rémi Delatte (président des Républicains en Côte-d'Or) et François Sauvadet (président UDI du département) ont rappelé l'importance pour les deux entités de ne pas se faire d'ombre pendant les éléctions législatives.

Mais les pertubations viennent cet année de l'interne : François-Xavier Dugourd, premier vice-président Les Républicains du Conseil Départemental contestant la légitimité d'Anne Erschens, même chose pour Hubert Brigand. Le maire de Châtillon-sur-Seine n'a pas trouvé d'entente avec Charles Barrière et envisage lui aussi de se présenter en dissident sur la 4e circonscription.

Face à ces actes dissidents, la réponse des élus LR et UDI a été indentique à celle indiquée quelques mois plus tôt par Rémi Delatte : « Il faut se plier aux règles et au choix du parti. Ceux qui ne respecterons pas ces principes risquent de grosses sanctions, allant jusqu'à la radiation» nous avait alors confié le président LR. (écoutez)

Ce mercredi, ils ont donc lancé un dernier avertissement, à tous ceux qui ne voudraient pas jouer le jeu.

Yoann Olid


Réduire Augmenter Taille de la police

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire

Articles en relation


Léglislatives : découvrez les candidats officiels en Côte-d'Or
23 mai 2017
Alors que la campagne électorale pour les législatives s'est officiellement ouverte cette semaine, la Préfecture a diffusé la liste définitive des ca...

 


Législatives : Martin et Deseille "En Marche" en Côte-d'Or
16 mai 2017
Le mouvement de la République en Marche a dévoilé en ce début de semaine les noms des candidats manquants sur les circonscriptions côte-d'oriennes. D...

 


CPME 21 : 89 propositions économiques pour les candidats aux législatives
15 mai 2017
Après avoir interpellé les candidats à l'élection présidentielle, la CPME (ex-CGPME) de Côte-d'Or continue à militer pour la cause des TPE/PME. 89 pr...

 


Législatives: Sauvadet tacle Macron
12 mai 2017
Les investitures Macron : on fait du neuf avec du vieux… Communiqué de presse de François SAUVADET, ancien ministre, Vice-président de l'UDI, Préside...

 

C'était quoi ce titre ?

A H

S'inscrire à K6 News

Recevez toutes nos informations par mail chaque matin.