Cliquer ici pour lancer la webradio

K6 FM - La radio 100% Dijonnaise

A l'antenne

Jusqu'à 19H
Bonne Rentrée !
Bonne Rentrée ! - Avec K6FM Cliquer ici pour lancer la webradio Ecouter K6 FM en direct
En ce moment :
INDOCHINE
LA VIE EST BELLE

Présidentielles 2017 : Réactions des politiques en Côte-d'Or pour ce second tour

mardi 9 mai 2017
Présidentielles 2017 : Réactions des politiques en Côte-d'Or...

En Côte-d'Or comme à l'échelle nationale, Emmanuel Macron est arrivé en tête du premier tour de l'élection présidentielle. Découvrez les réactions des politiques côte-d'oriens à l'annonce de ces résultats du second tour de l'élection présidentielle.

 

 

"C'est avant tout la victoire des valeurs de la République et tout le monde doit d'en féliciter [...]. Nous avons toujours dit que cette élection est une une élection en trois temps : Premier tour, deuxième tour, et troisième tour les législatives. Nous avons des candidats sur quatre circonscriptions et nous souhaitons faire en sorte d'être présents."

(Premier entretien ci-dessous)

"C'est une vraie satisfaction de voir qu'on a été en capacité de rassembler plus de 65% des Français. Ca n'est que le premier chapitre d'une belle histoire et il nous reste maintenant à construire et à agir pour l'intérêt général de tous les Français, et c'est à ce à quoi on va s'atteler dès ce soir."

Deuxième entretien ci-dessous

"Les Français ont décidé qu'Emmanuel Macron sera le prochain Président de la République.

Même si ce n'était pas mon choix initial, je me félicite que le candidat républicain l'ait emporté face à la candidate du FN. Mais chacun sait bien aujourd'hui que le nouveau Président de la République n'aura pas d'état de grâce. Le pays est profondément fracturé. La présence du FN au deuxième tour de la présidentielle, avec près de 35% des voix, en est l'illustration. La faible participation -un record depuis 1969- et les quelque 4 millions de votes blancs et nuls montrent également que le nouveau Président n'a pas suscité un vote massif d'adhésion.

Désormais, c'est un troisième tour qui va se jouer avec les élections législatives. Les rapprochements entre En Marche et les élus PS ont d'ores et déjà commencé en coulisses et les accords d'appareils, qu'Emmanuel Macron avait reniés durant la campagne, ne manqueront pas d'éclater publiquement dans les jours à venir. Or, les cinq prochaines années ne doivent pas s'inscrire dans la continuité du quinquennat qui s'achève. Il faut à notre pays une majorité claire de la droite et du centre. J'appelle dès ce soir tous les électeurs de la droite et du centre à faire bloc derrière les candidats Républicains et UDI et François Baroin qui conduira le combat des législatives des 11 et 18 juin."

 

"La large victoire d'Emmanuel Macron face à la candidate des extrémismes et des fausses solutions est la victoire de tous les progressistes et des vrais patriotes. Le MoDem de Côte d'Or a, depuis toujours, défendu le rassemblement des compétences autour de projets, au delà du clivage gauche-droite. Ce combat a toujours été le nôtre au côté de François Bayrou. Maintenant, il nous faut donner une majorité forte et rassemblée au nouveau Président de la République. Nous appelons dès maintenant les électrices et les électeurs à se mobiliser et à voter pour les candidats de la majorité présidentielle lors des élections législatives des 11 & 18 juin prochains."

"Jamais un second tour d'une l'élection présidentielle sous la Ve République n'aura occasionné une telle fracture dans notre pays.

Cette fracture, nous ne savons pas comment Emmanuel Macron compte la réparer. Les Français ont bien peu de précisions sur ses intentions, sa future équipe gouvernementale et son programme. Dans ce contexte, les candidats investis par Les Républicains et l'UDI ont une ardente obligation : celle d'engager le rassemblement et le renouvellement pour créer l'alternance aux élections législatives des 11 et 18 juin prochains. Il s'agira de rendre possible, sous la responsabilité de notre chef de file François Baroin, l'application du seul programme dont tous les observateurs et experts ont admis qu'il était le plus sérieux pour la France : celui que nous portons aujourd'hui sous les couleurs de notre mouvement sur nos territoires."

"Les résultats du second tour de l'élection présidentielle donnent une large majorité au candidat d'En Marche face à la candidate du Front National. Emmanuel Macron sera donc notre 8ème Président de la Vème République. Je tiens à lui adresser mes sincères félicitations et à saluer le parcours remarquable qui l'a conduit à diriger notre pays.

Malgré le silence de nombreux responsables politiques, les électeurs ont su, en responsabilité et massivement, dire NON au Front National, non à l'extrême droite et à son programme destructeur. Je suis fier de constater qu'à Dijon, le score de Marine Le Pen est bien plus faible qu'au national. Les Français et plus particulièrement les Dijonnais ont ainsi offert le visage d'une France résistante et attachée aux valeurs républicaines.

Emmanuel Macron est ce soir le Président de tous les français. Avec la légitimité que lui confère les urnes, iI doit maintenant les rassembler, répondre à leurs attentes et à leurs espoirs. Même si notre pays est aujourd'hui en bien meilleur état qu'en 2012, l'enjeu est essentiel et la tâche ne sera pas facile. J'adresse à Emmanuel Macron tous mes vœux de succès dans l'immense responsabilité qui est maintenant la sienne et l'assure de mon engagement et de ma loyauté à ses côtés. Avec les progressistes, je souhaite que son quinquennat soit une réussite pour les Français, pour la France et pour l'Europe."

"Europe Écologie Les Verts Bourgogne prend acte de l'élection d'Emmanuel Macron et félicite le nouveau Président de la République pour sa victoire.

Cette défaite sans appel du Front National et de son idéologie trompeuse et haineuse est un soulagement pour la démocratie. Même si la progression continue du Front national doit interpeller la classe politique qui n'a pas su répondre aux attentes de la population. Cependant, ne nous y trompons pas. Cette victoire d'Emmanuel Macron, comme le montrent les taux d'abstention et de votes blancs ou nuls et qui a reposé avant tout sur un vote anti-FN, est fragile. Et elle ne vaut pas blanc seing à un projet essentiellement libéral et où l'écologie est absente.

Les écologistes en appellent à un sursaut démocratique du nouveau président et lui rappellent que son score impose une écoute soutenue des Français-es, il est important qu'Emmanuel Macron ne répète pas les erreurs du passé. Ce sera à la majorité parlementaire de déterminer l'orientation du gouvernement. Dans cette période de décomposition-recomposition, EELV appelle à construire une véritable force écologique et sociale pour la transition énergétique, le progrès social, la réduction des inégalités, la préservation de notre environnement dans une Europe transformée. Pour réussir, un rassemblement de celles et ceux qui ont fait campagne autour del'écologie, de la justice sociale, du renouvellement de la démocratie et de la réorientation de l'Europe est nécessaire."

"Si nous sommes satisfaits de l'échec de Le Pen à devenir présidente de notre pays, notre coeur n'est pas à la fête. Ce second tour reste une nouvelle et très sérieuse alerte pour tous les républicains attachés à la démocratie et à l'égalité. Le Pen obtient des voix supplémentaires par rapport au premier tour. C'est le résultat de la banalisation des idées d'extrême droite que nous sommes plus que jamais décidés à combattre. C'est aussi le résultat de décennies d'alternances politiques défavorables aux intérêts populaires, de trahisons et de renoncements des gouvernements successifs.

A l'avenir, nous ne voulons plus battre Le Pen par défaut, nous voulons construire la victoire d'un vrai changement de politique, qui libère la France de la tutelle des marchés financiers, qui proclame « l'humain d'abord » et s'attaque à la finance, qui ouvre le chemin d'une nouvelle société de solidarité, de justice, d'écologie, de paix et d'égalité. Ce projet, ce n'est pas Emmanuel Macron, candidat des milieux financiers, qui le mènera. Il n'est élu que grâce à la mobilisation de millions d'électeurs qui ont voulu barrer la route de l'Elysée à Le Pen. La première des batailles que nous voulons mener maintenant est celle des élections législatives des 11 et 18 juin. Le Pcf y engage dès ce soir toutes ses forces. Aucune majorité parlementaire n'est acquise pour personne. Notre peuple a une nouvelle chance pour décider."

"Emmanuel Macron a été élu Président de la République. Je lui souhaite de réussir.

Après l'échec du quinquennat socialiste, une vraie alternance est indispensable dans ce pays pour assurer son redressement économique, social et international. Pour une France qui progresse, pour une France qui soutient ses entrepreneurs, pour une France qui a les moyens de sa solidarité envers les plus fragiles, pour une France qui porte une voix forte en Europe et dans le monde.

Pourtant, le risque est grand de la poursuite, sous d'autres formes, de la politique de François Hollande, avec une majorité de gauche de bric et de broc. Le risque est grand de revenir à la IVème République avec un gouvernement incapable de prendre les réformes fortes dont la France a besoin. Pour l'éviter, il faut une majorité claire de droite et du centre. Les élections législatives des 11 et 18 juin revêtent donc une importance capitale. En rassemblant largement les talents et les forces de la 1ère circonscription de Côte d'Or, je vais mettre toute mon énergie pour y contribuer derrière François Baroin et faire gagner nos valeurs et notre projet de droite et du centre sur ce territoire."

"Au soir du second tour des élections présidentielles, un choix clair et net s'est porté sur monsieur Emmanuel Macron qui a été élu Président de la République Française. J'adresse toutes mes félicitations à celui qui succède à François Hollande, pour lequel j'ai une pensée ce soir.

La France s'est construite au fil de notre histoire à travers l'action et l'engagement de femmes et d'hommes d'Etat motivés par le sens de l'action publique et de l'intérêt général. Le Président sortant est de ceux-là, n'en déplaise à ses nombreux détracteurs, y compris dans son propre camp.A Chenôve, Ville républicaine, les électeurs se sont massivement mobilisés pour faire échec à la candidate du Front National. Je les en remercie chaleureusement. Je souhaite à monsieur Emmanuel Macron de réussir à la tête de l'Etat. Il en va de notre avenir commun, de la pérennité de nos institutions et de la crédibilité du personnel politique, mises à mal dans cette campagne qui s'achève à travers les affaires visant certains. S'il échoue, ce sont les extrêmes qui en récolteront les fruits amers dans 5 ans. Pour ce faire, il devra tenir compte des sensibilités diverses des femmes et des hommes qui l'ont porté à la magistrature suprême pour battre l'extrême droite.

Membre du Parti socialiste, je militerai résolument pour que ma famille politique ait les moyens d'agir au sein de l'Assemblée nationale à travers une représentation la plus large possible. Elu de terrain, attaché à recréer une nouvelle urbanité sur le territoire de Chenôve, je serai particulièrement attentif à l'action du nouveau gouvernement en matière de Politique de la Ville et de renouvellement urbain, comme je serai vigilant quant à sa capacité à donner des marges de manoeuvre aux collectivités territoriales, pierres angulaires de la « Puissance publique de proximité »."

"La victoire d'Emmanuel Macron est celle de toutes les Françaises et de tous les Français qui se sont investis pour soutenir un candidat porteur des valeurs républicaines contre la brutalité portée par la candidate de l'extrême droite. Son élection très large à la présidence de la République est un soulagement pour nous et pour la démocratie. Saluons ici de manière républicaine sa victoire.

Sur la Première Circonscription de Côte d'Or, le Front National fait tout de même un score supérieur à 20 %. Si notre circonscription reste encore moins impactée que d'autres, avec un tel score, le F.N sera en mesure de se maintenir au deuxième tour des législatives avec un risque pourquoi pas de l'emporter. On sait combien ce parti prospère sur la misère, mais aussi sur les complaisances et les ambiguïtés de certaines et de certains élus locaux. Le moins que l'on puisse dire est qu'elles ont été nombreuses en Côte d'Or entre les deux tours de l'élection présidentielle.
Seuls des candidats authentiques, à l'ancrage local reconnu, incarnant un profond renouvellement et portant un vrai projet et de vraies valeurs, seront en mesure de répondre à l'attente des électeurs et ainsi gagner en juin prochain.

C'est tout le sens de ma candidature."

Ce deuxième confirme le premier, cette élection est donc sans surprise.

 

Marine LE PEN ne réussit pas son pari d’atteindre les 40% et Emmanuel MACRON réalise le score que lui prédisaient les sondages il y a maintenant plusieurs semaines.

 

Je félicite bien évidemment notre nouveau Président de la République, même si je ne partage pas totalement son projet, en espérant qu’il saura tenir compte du mal-être d’un grand nombre de Françaises et de Français qui l’ont d’ailleurs exprimé, soit par leur abstention importante, soit par des votes blancs révélateurs de leur désarroi.

 

Je constate un bon report des voix de l’électorat de François FILLON. Ce qui permet de penser que l’attente est forte d’un nouveau projet qui ne soit pas uniquement celui du candidat EN MARCHE, mais aussi du projet que portent les Républicains.

 

C’est en effet à ce prix que nous pourrons engager le redressement de la France.

 

Dans un mois, les 11 et 18 juin, nous voterons à nouveau pour les élections législatives.

 

Je porterai avec Hubert POULLOT dans la cinquième circonscription ce projet d’alternance, qui permettra je l’espère de construire une majorité de nos couleurs.

 

A défaut, nous devrons bâtir une opposition constructive, qui ne pourra se concevoir qu’avec un grand nombre de Députés Républicains pour faire entendre notre voix.

 

C’est ainsi que nous redonnerons l’espoir à nos concitoyens pour beaucoup désemparés ce soir et qui l’ont quelquefois exprimé par un vote ultime, notamment dans les zones rurales, trop souvent oubliées. 


Retrouvez les réactions de Michel Neugnot & Antoine Hoareau, ainsi que de Jérôme Naime
Ecouter le reportage
Ecouter le reportage

Réduire Augmenter Taille de la police

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire

Articles en relation


Athlétisme: ALEXIS MIELLET (presque) SUR LE TOIT DU MONDE
25 août 2017
Énorme performance d'Alexis MIELLET lors de la finale de l'UNIVERSIADE de Taipei sur 1500 m!

 


Exclusivité K6FM : Rugby : Le Stade Dijonnais maintenu en Fédérale 1 mais sanctionné
27 juillet 2017
Alors que nous vous annoncions la semaine dernière que le Stade Dijonnais avait passé son grand oral pour valider son maintien en Fédérale 1, le verd...

 


Concert à Dijon annulé pour Christophe Maé
24 juillet 2017
Alors qu'il devait se produire le 4 octobre 2017 au Zenith de Dijon, le chanteur a annulé ce concert.

 


Des formations aux goûts du jour à l'AFPA
18 juillet 2017
Pour répondre aux besoins croissants de compétences dans le secteur du numérique, l'Afpa Bourgogne-Franche-Comté a fait évoluer son offre à l'attenti...

 

C'était quoi ce titre ?

A H

S'inscrire à K6 News

Recevez toutes nos informations par mail chaque matin.